↟Napoli #1- la circulation à Naples

↠ Hi Bordeaux avait posé ses valises quelques temps en Italie, du côté de Naples. Ces jours prochains, nous partirons donc découvrir ou redécouvrir cette sacrée ville et ses alentours.

Arrivés de nuit, nous avons eu la chance d’être conduit jusqu’à notre domicile par un de nos hôtes, un vrai napolitain donc et nous avons ainsi pu profiter de la plénitude se dégageant de la circulation napolitaine….. Bip bip! Pouet pouet! Bip bip bip! … Pouet pouet pouet… Un joyeux bordel à base de queue de poisson, feux brûlés et petits enchaînements de klaxons… Tout cela s’annonce intéressant. Cela dit, je n’ai pas eu peur, cette anarchie semble tout à fait normale et maîtrisée. Dans tous les cas, c’est un super moment où notre hôte nous fait en même temps découvrir la ville de nuit (petit repérage des bonnes adresses, etc… tout ça à quelques pas de notre résidence pour la semaine).

Pendant toute la semaine, nous avons continué de goûter aux joies de la circulation de la ville. La conduite italienne est réputée pour être tonique mais là on atteint des sommets! Nous avons énormément circulé sur les rues piétonnes du centre historique (car cette ville se découvre vraiment à pied – oubliez le bus et le métro vraiment, ça en vaut la peine tant il y a de perles cachées au coin des ruelles) mais les voitures et autres scooters sont rois et reines! Ici c’est le piéton qui doit se pousser! C’est une vigilance de chaque instant.

– Hop, vas-y que je te rase, à droite, que je m’arrête discuter avec le boucher, que je bouche la rue puis que je redémarre sur toi alors que tu te décalais à gauche.

– Ohhhh que c’est mignon, un enfant de 4 ans sans casque debout sur la partie basse d’un scooter roulant comme un dingue sur les pavés.

– Quelle joie de louer une voiture également. Ha ha ha… Sortir de Naples, rouler sur la côte. No problémo. Par contre, rentrer sur Naples et parvenir jusqu’à la gare, c’était magnifique!

Si tu mets ton clignotant et que tu respectes le code de la route, tu te fais klaxonner. C’est bon ça! En fait, on s’est rendu compte que les feux, stops et autres ne sont que purement décoratifs ici. Tu veux aller quelque part? C’est rouge mais il n’ y a personne? Tu y vas, tu n’attends pas, c’est comme ça! Je ne vous raconte même pas notre montée du Vésuve en minibus, ce fut épique avec un chauffeur fabuleux (et je n’exagère pas). Ou bien nos mésaventures avec un train de banlieue qui n’arrivait jamais, notre traversée des voies sur les rails comme des « délinquants »…

↠ Cela reste un excellent souvenir; cet état d’esprit colle à la peau de cette ville bouillonnante. On en rit encore.

De retour sur Bordeaux, j’en connais un qui a eu du mal à conduire tranquillement et qui s’est un peu pris pour un napolitain…

Pas de photo de la circulation napolitaine (ma vie en dépendait ^^) mais quelques clichés des rues et des murs. Cliquez sur une photo pour afficher le diaporama.

Publicités

4 réflexions sur “↟Napoli #1- la circulation à Naples

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s