L’Italie à Bordeaux

The blog is back avec des envies de mozzarella, de pizza fine et croustillante et de senteurs de basilic et d’huile d’olive tout en sirotant un délicieux Nero d’Avola!

Bref, on est en plein mode aperitivo en ce moment avec ces belles journées ensoleillées qui sentent bon l’été et les futures vacances qui se profilent.

J’en profite pour partager avec vous mes adresses italiennes favorites à Bordeaux. Andiamo!

Bocca a Bocca – Quartier des Chartrons

La référence à Bordeaux. D’abord connu par son épicerie, ou l’on trouve une sélection de produits de qualité issus des différentes régions d’Italie, il faut également connaitre le restaurant! Il y a beaucoup de bruit et de proximité avec les autres clients. MAIS…. C’est une merveille au niveau gustatif! L’assiette de mises en bouche de la Bocca (saucisson des Abruzzes, Coppa, mozzarella de Bufflonne, jambon cru, pousse d’épinards) est déjà parfaite et pourrait se suffire à elle même pour une petite faim/apéro.
Pourtant moi qui suis plutôt appétit d’oiseau, j’ai enchaîné avec une assiette de pappardelles aux œufs, mozzarella et jambon cru (délicatement pimenté – bonne idée que je réutiliserai à l’occasion).

Il Meneghino -Quartier Victor Hugo

Un endroit comme je les aime, ou le cadre est beau et à la fois décontracté, avec un accueil toujours agréable et ou les produits sont excellents. On nous parle d’eux et de l’Italie avec amour: vins, spécialités sucrées, salées, café,… Tout est sujet à conversation avec Giovanni qui a su créé un lieu de vie « à la milanaise » en plein Bordeaux (ouvert dès 7h du mat pour un café comme en Italie avant d’embaucher jusqu’à 21h30).

Testé à de multiples reprises (quand on aime on ne compte pas, n’est-ce pas?) en amoureux ou entre amis:

↟ pour le brunch

↟ pour l’aperitivo à la milanaise qui m’a bluffé: on choisit son verre de vin ou son cocktail (ou une bouteille si on est plusieurs) et on nous sert ensuite une farandole de bouchées fantastiques.

Salées tout d’abord: des mini Calzone en veux-tu en voilà, des mini tranches de pizza. Le tout fait maison bien sûr. Et cette pâte à pizza on en parle? Une tuerie! Les bons fromages italiens sont à l’honneur à l’intérieur de ces délices. Puis viennent les bouchées sucrées: un petit beignet au sucre, un gâteau chocolaté, une glace… Miam.

Le cuisinier adresse un petit salut sympa si on le croise et semble heureux qu’on apprécie ses plats.

Le verre de vin + la multitude de bouchées (on est rassasiés en sortant) sont à 10€ (12€ si on choisit un cocktail). C’est un rapport qualité prix imbattable!

Bocce – Quartier Saint-Pierre

Situé au fond du quartier Saint Pierre, dans la rue Bouquière, qui a la côte en ce moment, se trouve un nouveau petit resto à pizzas et antipasti (point de pasta ici!).
La déco est vraiment chouette avec de jolies fenêtres bleues récupérées et agrémentées de miroirs. Un petit ampli Marshall trône sur le bar afin de diffuser une musique d’ambiance.

L’équipe est jeune, dynamique, sympa et connait bien ses produits.

Il y une petite trentaine de places à l’intérieur et une mini terrasse. Le soir, c’est donc assez vite complet! Mais vous pouvez prendre à emporter (ou faire un Deliveroo).

Côté miam: c’est slow food avec des ingrédients 100% italiens et une farine bio travaillée selon la tradition napolitaine!
Burrata, Stracciatella (le fromage), mozzarella tressée, fumée, jambon de Parme tendre, jambon au fenouil ou à la truffe, Fior di latte, Bocconcini (petites boules de mozzarella) et j’en oublie…
On se régale et on avale ses antipasti en moins de deux.

Niveau pizza, il faut d’abord aller voir le fameux four en cuivre martelé importé directement de Naples. Rien qu’en voyant la pizza sortir de là, on est transporté en Italie.
La pâte est belle, soufflée, colorée mais elle n’est pas assez croustillante à mon goût (n’est pas napolitain qui veut!).
Ce n’est pas donné (15€ en moyenne pour une pizza) mais les produits sont frais et bons et les antipasti plus recherchés que dans les restaurants italiens habituels.

Le petit plus: un terrain de pétanque (la signification de « Bocce » pour tout vous dire) à la cave et petite salle de concert.

 

Tentazioni – Quartier Gambetta

LA version gastronomique du restaurant italien. Situé dans la belle rue du Palais Gallien, il vous faudra très certainement réserver pour y manger car il n’y a pas beaucoup de tables. La cuisine est de grande qualité, les produits frais, les plats plus recherchés que dans des restaurants italiens « classiques ». La cuisine italienne du marché est abordable le midi (moins de 20 euros pour entrée, plat et dessert). Parfait pour un tête à tête en amoureux.

Acqua e Farina – Quartier Gambetta

Toujours rue du Palais Gallien (décidément!), le sympathique restaurant Acqua e Farina revendique son côté calabrais avec d’authentiques recettes familiales.

Le lieu est simple, joli et l’accueil agréable. La maîtresse des lieux est assez volcanique mais sympathique et avec un petit accent italien charmant.
Il paraît que les recettes sont transmises de génération en génération et surtout tout est fait maison, même le pain, ce qui fait souvent que mon cœur flanche.

Le midi entrée/plat ou plat/dessert à 12€.

Concernant les pizzas, une pâte délicieuse et croustillante et une déclinaison de calzones!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Photo Report The Proper Ornaments // Iboat // Bordeaux // 20.02.2016

↠ A défaut de mots, les images du concert de ce délicieux et hypnotique groupe pop-psyché-rock anglais: The Proper Ornaments.

Guitares cristallines, chant à double voix, mélodies entêtantes et groupe très appliqué (et guitariste légèrement canon avec sa tignasse souple et sa jolie gueule à la Matt Dillon).

En bonus, deux titres accrocheurs de mes nouveaux chouchous.



↠ En première partie du concert, le groupe Beat Mark (dont un excellentissime guitariste), un des projets de PEREZ.

Le set m’a semblé très bruyant et mis à part la performance du guitariste, je suis restée sur ma faim.

Merci à l’Iboat d’avoir programmé The Proper Ornaments. C’est une belle découverte pour ma part.

Expos du moment

Avec ce temps de dingue, c’est le bon moment pour aller flâner dans les petites galeries d’art de Bordeaux.

° J’avais entendu parler d’une nouvelle galerie branchée « streetart », dans le quartier du CAPC (dans la même rue mais proche du jardin public): la COX Gallery. J’ai donc profité du weekend pour aller la découvrir et j’ai beaucoup apprécié le lieu en lui même. Un bâtiment tout en longueur, de vieilles pierres grattées, des voutes, un étage, un très bel endroit.

Ce lieu met en avant l’art urbain En ce moment, des artistes français (parisiens me semble-t-il), habitués au dessin sur les murs de nos villes, exposent leur travail sur toile, photographie ou sculpture. Pour découvrir le travail de Hopare, Alex, Brok, Bust the Drip, Tilt, Alber et Nico Giquel, attention, ce n’est que jusqu’au 29 janvier 2016!


Cox Gallery 
48 bis rue Ferrère 33000 Bordeaux
ouverture du jeudi au vendredi 13h-19h // samedi 12h-18h et sur rendez-vous

 

° Actuellement, non loin de là, vous pouvez voir l’exposition « Dreamer » de l’artiste JOFO à la Galerie DX (qui le représente), sur la place des Quinconces. Le temps d’une création, il se renomme J2F2 en adressant un clin d’œil à Star Wars tout en s’inspirant de fonds d’artistes post-impressionnistes comme Paul Sérusier.

Attention, ce n’est que jusqu’au 26 janvier 2016!

Galerie DX
10, place des Quinconces 33000 Bordeaux

Lundi sur RDV : appeler le 06 87 86 60 70
du Mardi au Vendredi : 14h-19h
Samedi :11h-12h30 / 14-19h

↟Hisse et oh!

La fin de ce mois d’août à Bordeaux sera marquée par la présence à quai de deux magnifiques bateaux.

1-cisne-branco-2

↟Depuis hier, le trois mâts « Cisne Branco » (le cygne blanc en portugais) représente le Brésil fièrement dans le port de la lune.

Il est possible de le visiter du vendredi 14 août au lundi 17 août 2015 de 14h à 18h et c’est gratuit!

Son départ aura lieu mardi 18 août.

 

↟ La semaine prochaine, la magnifique frégate XVIIIe siècle (réplique de celle conduite par La Fayette lors de son périple en Amérique) « l’Hermione » fera son grand retour à Bordeaux après son voyage aux Etats-Unis.

Les visites se feront du jeudi 20 au mercredi 26 août 2015 et cela vous coûtera 5€ par personne: il faut réserver au préalable soit au comptoir de l’Office du tourisme, soit en ligne (certains créneaux ne sont déjà plus réservables, ne traînez pas!).

Photos: Anthony Rojo puis Sud-Ouest

10670099_590315434429248_5810643554432607555_nle-13-octobre-2014-la-fregate-est-sur-le-depart_2877645_800x533p

Mon pote Gaston

Mon dernier coup de cœur en date se prénomme Gaston.

Qu’est-ce que c’est?

Des pâtisseries fines et viennoiseries maison. Un lieu hautement recommandé donc!grdtgrgrgr

Les chocolatines sont les meilleures de Bordeaux (avec du bon chocolat dedans et bien dosé, un régal) et les croissants sont extraordinaires! Ils ont un bon goût de beurre et surtout ils croustillent sur le dessus et ça, ça n’arrive pas souvent! (et ils sont énormissimes en taille – c’est la première fois que je suis rassasiée avec une seule viennoiserie!)
Ce que j’apprécie particulièrement, c’est qu’ils innovent très fréquemment niveau viennoiseries: brioche au citron, chocolatine à la praline, ou bien le roulé pistache chocolat et abricot! Je viens de voir aujourd’hui qu’ils proposaient un nouveau chausson « ananas – citron vert – vanille -fleur de sureau »! (Je suis bien évidemment leur actualité sur Instagram au cas où je passe à côté d’une de leurs merveilles).

Du côté pâtisserie, que du bon également avec des éclairs revisités, des babas ou des tartes aux fraises (petit format ou grand gâteau que l’on peut commander). J’ai repéré pour le goûter de cet aprem des choux cacao, mousse légère à la pistache et fruits rouge. C’est bien simple, je suis en train de tout tester là-bas!grgrg

 

Visuellement, tout est parfaitement mis en valeur dans les vitrines; l’accueil est toujours sympathique et attention: TOUT EST FAIT MAISON, en bas!

Où est ce temple du bonheur?

C’est à 3 minutes de chez moi mais vous vous en foutez, dans le quartier Gambetta/Mériadeck: 34 rue Dr Charles Nancel Pénard à Bordeaux

Il y a quelques tables dans la boutique afin de déguster ces merveilles sur place accompagnées d’un thé, d’un café ou d’un jus de fruit…
Je suis de plus fan de leur sac en papier (je suis une grande malade, je sais).

Leur page Facebook et Twitter

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je n’ai pas testé mais il existe une partie traiteur (casse-croute, salades, tartes salées…).

Le guetteur mélancolique

Depuis quelques mois, une expo se préparait à Bordeaux. Dès que j’ai su qu’une rétrospective sur Félix Arnaudin allait avoir lieu sur Bordeaux, j’ai sautillé de joie. Et j’ai patienté.

Lorsque l’on est landais de naissance, c’est quelqu’un dont on a entendu parler toute son enfance (et en cumulant avec un père photographe, je ne pouvais y échapper). Les Landes au XIXème siècle, la Haute Lande, l’airial, le système agro-pastoral, les bergers, les échassiers, les vieilles maisons typiques de la Haute Lande. Tous ces clichés sombres et lumineux à la fois, cette mélancolie face à un mode de vie qui décline.2-Felix-Arnaudin--Sabres--Le-Nan--chataignier--sarcleuses--2-avril-1913-Inv-66-27-2023

Félix Arnaudin a été le grand observateur de tout cela afin de transmettre aux générations futures une mémoire visuelle. Il a parcouru la Grande Lande à la recherche d’images, d’histoire locale, de légendes, proverbes, de mots en langue gasconne, de contes, chants et laisse un ensemble incroyable de cahiers, photographies, correspondances… L’histoire d’une passion. L’histoire de toute une vie et de toute une époque.Fileuses_Maroutine_Labouheyre

Une exposition très émouvante que je vais certainement aller revoir plusieurs fois tant elle est riche . On y retrouve des centaines de clichés de paysages, souvent de désolation et que l’on peut encore retrouver dans certains endroits des Landes profondes, beaucoup de portraits d’hommes, de femmes; des visages durs; des moments de la vie quotidienne de l’époque (j’ai beaucoup aimé le cliché des enfants jouant dans l’arbre ou bien celui multi générationnel des 4 hommes avec leurs grands bérets).arnaudinenfants 

 

J’ai été amusée par le côté organisé (pointilleux) de l’artiste: on retrouve des précisions sur l’endroit où a été pris la photo. Et quand je dis précision, c’en est drôle car on peut lire par exemple: « Paysage pris a 50 mètres du pont en partant par l’est » (le photographe retranscrivait des tas d’informations sur ses carnets afin de rendre compte au mieux de ses observations – un travail/passe-temps de Titan).F_ARNAUDIN_Labours-et-semailles_9_11_1893

Exposition Félix Arnaudin au Musée d’Aquitaine:

Tous les jours 11h à 18h sauf lundi et jours fériés

 6€50 (gratuit le 1er dimanche de chaque mois) jusqu’au 31 octobre

 

Une seconde exposition sur Félix Arnaudin a lieu en parallèle au Rocher de Palmer à Cenon.

Du lundi au vendredi de 14:00 à 18:00 et les soirs de concerts

Entrée libre du 5 mai au 30 juin 2015

Bordeaux in box//Maya du fond du ghetto*

J’étais impatiente de recevoir ma Bordeaux in Box: à savoir, une énième box (oui certes) mais ayant pour but de faire découvrir Bordeaux.

IMG_8041

Trois choix s’offrent à nous: Poulette bichette, Poulette du ghetto, Poulette Mamoune.

Premier mauvais point à mon sens car ces termes sont un peu réducteurs. Je ne me sens pas vraiment à catégoriser dans une des trois catégories: je ne suis pas une folle du make up ou de folles coquetteries, je ne viens pas du ghetto et je ne suis pas maman… Bon voyons, creusons.

En ligne, il faut remplir un questionnaire. Je m’y prends à plusieurs reprises afin de comparer les questionnaires selon les trois profils. Je me rapproche finalement plus de la Poulette du Ghetto car dans le questionnaire, ça me parle davantage: on me parle d’expos, sorties, concerts, on me demande même quel type de musique j’écoute (quel est le lien avec l’intitulé « du ghetto »… Je n’ai toujours pas compris). Ce n’est pas si grave, je me dis que j’aurais peut-être une place de concert, ou bien des entrée pour une expo…

Il n’y a plus qu’à attendre le mail me disant que ma box est disponible dans une boutique partenaire… J’attends encore… Jamais défaitiste, j’envoie un mail et quelques messages sur les réseaux sociaux pour savoir comment faire pour savoir quand ma box va arriver en boutique. On me répond que les mails ont été envoyés ou que j’ai dû ne pas savoir le trouver dans les spams… Je réponds qu’il n’y a rien en spam et c’est alors qu’on me répond que toutes les boxs ont été livrées depuis une semaine dans les boutiques.. Euhh ok

Je me dirige quelques jours après à El Sitio, bar à tapas où je suis sensée me procurer le Saint Graal et je suis reçu par un jeune homme qui prend mon nom et va récupérer ma box dans un local annexe. Je suis enfin en possession de ma Bordeaux in box, avec de jolies tâches de doigts gras dessus.

Autre chose me chiffonne… C’est ça la Bordeaux in box? Une boîte toute petite, plus petite qu’une boîte à chaussures? On verra bien en la déballant. Restons optimistes (encore).

Ouverture de la box: Tadam!!! Je cligne des yeux et rigole un peu jaune. Voici le contenu:

– des madeleines (bien durcies vu qu’on n’a pas récupéré la box tout de suite…). les filles du ghetto ont la dent dure…IMG_8043

– 5 micro bulbes de chez Herbes fauves (je crois que c’est la seule chose dont je vais me servir en les plantant dans le jardin avec mes élèves). Yo, dans le ghetto, on est des killers du jardin, ouais gros!

– des objets publicitaires! Une cache selle de vélo, un crayon à papier et un mini tote-bag sérigraphiés au nom du partenaire les ayant offerts (non mais sérieux! Pourquoi pas un lot Crédit Agricole aussi?)IMG_8044

une bière, certes sympa (« La Débauche » d’Angoulême, pas de Bordeaux…) mais une seule! Dans les autres box on table toujours sur le partage du produit avec un ami, conjoint ou autre. On a droit à une belle bouteille . Mais là, ça fait un peu radin sur les bords. Dans le ghetto, on est seul à picoler…IMG_8042

– un bocal de baba au rhum de je ne sais où (plus envie de chercher) qui fait peur et ressemble à un organe flottant dans du sirop (Le baba au rhum, symbole de Bordeaux bien sûr).

– de la pub, une carte de visite de cave à vin…

– un mail m’invitant à un concert secret surprise (dans les 3 jours qui arrivent//sympa pour s’organiser). Dommage, le concept me plaisait.

 

Suivent un lot de « bons pour » qui ne me séduisent pas du tout et sur lesquels aucune adresse ou numéro de téléphone n’apparaissent pour contacter lesIMG_8045 partenaires:

– un bon de 3 euros sur des petits-déjeuner livrés à domicile.

– 1h d’accompagnement shopping (et dépenser j’imagine dans des boutiques partenaires): non merci.

– 1 invitation à la private party (qui a eu lieu bien avant que je récupère la box).

– 20 euros de réduc sur une coupe de cheveux aux ciseaux chauffants.

 

Je ne saisi toujours pas en quoi ça fait poulette du ghetto tout ça…

Ah oui et sur la liste de ce que l’on devait trouver dans la box, on avait également droit à une préparation à cannelés avec ses moules et bien je n’avais rien de cela dans ma boîte! Dommage à la limite c’était quand même le plus bordelais des produits………

Alors je n’ai sans doute pas saisi le concept de cette box et son rapport avec Bordeaux mais je trouve que c’est une vrai A R N A Q U E!

*Si vous avez compris la référence, bravo!

↟ Mon petit côté Yelpy

Aujourd’hui je vais vous parler de mon guide citadin préféré, d’un réseau, d’une communauté que j’apprécie tout particulièrement: Yelp!

Arrivée dessus, en retrouvant mon vieux compte Qype lors d’un passage à l’Iphone (et oui il fut un temps où ne pas avoir d’Iphone m’était encore possible!), je me suis rapidement prise au jeu de donner mon avis sur les commerces, restos ou lieux que je fréquentais et découvrais. Puis j’ai fait la connaissance de Cyrielle, la Community Manager du réseau et le reste de la communauté Yelp lors d’une soirée à l’Alchimiste. Ce fut une belle découverte!

A partir de là, Cyrielle m’a demandé si j’avais envie de faire partie des Elites Yelp (rien d’élitiste là-dedans) c’est à dire un membre actif, qui donne des avis pertinents, coolos et fréquents. Et voilà, c’était parti! A moi, les soirées Elites!

Ainsi j’ai pu:o

passer une soirée au Musée des Arts Décoratifs de Bordeaux avec une visite guidée, exprès pour nous.

– une jolie soirée de Noël au Maria Randall où nous avons dégusté de merveilleux cocktails et déposé des cadeaux sous le sapin pour les enfants défavorisés.

fe– déguster des bières de noël au Bordeaux Beer Shop

– devenir Reporter pour le Bordeaux Métropole City Pass

– défiler en toute convivialité dans la boutique des Pipelettes

– célébrer les 10 ans de Yelp au MAP Studio, dévorer English muffins, puits d’amour et charcuterie et boire les bons vins dénichés par les Itinéraires de Charlotte.

– découvrir une mouche décédée dans un bagel (dans un endroit dont je tairais le nom).

– fêter les un an de Yelp Bordeaux à Paul’s Place

… et encore bien d’autres choses!cgd

Au quotidien, je lorgne sur mon appli Yelp dès que possible afin de lire les avis des autres membres sur les lieux que j’ai envie de tester ou fréquenter: resto, bars, coiffeurs ou autre… Et comme on rencontre souvent les autres membres Yelp sur des évènements spéciaux, leur avis compte lorsque je me décide à découvrir un nouvel endroit. Si je sais qu’un Yelpeur que j’apprécie et dont les avis me correspondent a aimé un lieu, il y a de fortes chances que ça me plaise également (mais il y a des exceptions bien évidemment!).

On peut également mettre un lieu en signet pour le retrouver aisément et  aussi créer des listes, utiles pour les autres mais aussi pour soi-même.

yelp

Si vous voulez m’ajouter dans votre cercle Yelp: mon profil

Une de mes listes: mes restos préférées

Et si vous n’habitez pas Bordeaux, Yelp existe dans beaucoup de grandes villes aussi! En France et à l’étranger.